Log you in


    es quelques statistiques ne sont représentatives que de la base de données elle-même, et ne constituent certainement pas un état statistique de la production de littérature fantastique (mais peut-être davantage de sa diffusion). Cependant, certaines periodes sont hypertrophiées, du fait, par exemple, du référencement systématique des textes d'auteurs comme H.P. Lovecraft, C.A. Smith et R.E. Howard. Ils expliquent le très grand nombre de textes américains pour la période 1930-1940. Certaines langues sont très faiblement référencées, comme l'Allemand (j'ai ignoré l'Italien, l'Espagnol, le Hongrois, etc...).
    u fond, ces statistiques mettent d'abord en lumière la faible homogénéité des données dans la base.

    ous pouvez aussi consulter des statistiques de fréquentation (qui restent à affiner...).

    épartition au sein des principales catégories : répartition des langues, rapport entre fictions et critiques, répartition des formes au sein des oeuvres de fiction ou des oeuvres critiques.
    Type  
    ourbe chronologique du nombre des oeuvres pour une langue donnée, à partir de 1750.
    Langue
    usqu'à 12 des auteurs ayant le plus grand nombre de textes référencés, pour une langue et une période données.
    Langue Période









    1 visiteur connecté

    stats2